Parking aéroport Lyon

Arrivée de la reconnaisance faciale à St Exupéry

Un nouveau système utilisant la reconnaissance faciale et permettant aux passagers de passer par les différents points de contrôle de l’aéroport, sans contact physique, a été lancé à l’aéroport Lyon-Saint Exupéry, géré par VINCI.

Le nouveau système a été inauguré par le président-directeur général de VINCI Xavier Huillard et le directeur général de VINCI Concessions et président de VINCI Airports, Nicolas Notebaert, au Centre d’excellence pour l’innovation de VINCI basé à l’aéroport de Lyon-Saint Exupéry.

"Avec Mona, VINCI lance une première mondiale qui ajoute une nouvelle dimension à l’expérience aéroportuaire. A l’heure où la technologie sans contact prend de plus en plus d’importance et où la personnalisation devient la norme, notre réseau prouve une fois de plus qu’il est capable de se réinventer en permanence", a souligné M. Notebaert lors de la cérémonie d’inauguration.

Avec son système récemment mis en place, VINCI Airports devient le premier opérateur aéroportuaire au monde à "tester un trajet biométrique de leur domicile à l’avion".

Grâce à ce nouveau système, les passagers peuvent créer un compte client, uniquement en téléchargeant l’application dans leur smartphone, ce qui leur permettra de bénéficier gratuitement de tous les avantages du système. L’utilisation de la technologie de reconnaissance faciale permet aux utilisateurs de Mona de passer par différents points de contrôle dans l’aéroport, uniquement en montrant leur visage.

En outre, Mona offre à ses clients la possibilité de fournir des informations sur les vols et d’autres questions similaires en temps réel. Elle permet également à ses utilisateurs de bénéficier d’un certain nombre d’expériences et de services personnalisés.

"Mona est construit autour d’un système qui utilise des données biométriques et le marketing relationnel. Sous réserve de l’approbation de la CNIL, ce nouveau service met en œuvre les dernières recommandations de l’agence afin d’offrir aux passagers les garanties les plus fermes quant à la protection de leurs droits et de leur vie privée", révèle la déclaration de VINCI.

Pour l’instant, le nouveau système offre ses services aux passagers qui transitent par l’aéroport de Lyon-Saint Exupéry en utilisant Transavia et TAP Air Portugal, et il est lancé pour une période d’essai d’un an.

Ce n’est pas la première intention de créer quelque chose qui faciliterait le travail des gens, grâce au programme d’intelligence artificielle dans les aéroports de l’UE. En 2018, il a été annoncé qu’un nouveau programme d’intelligence artificielle était en cours de création afin d’aider à la surveillance des frontières européennes.

En outre, l’Agence européenne des frontières et des garde-côtes (Frontex) a testé en 2018 une nouvelle technologie de contrôle aux frontières appelée "Biometrics on the Move", qui a été mise en place à l’Autorité aéroportuaire de Lisbonne (ANA), en collaboration avec le Service des frontières du Portugal (SEF). La technologie "Biometrics on the Move" est considérée comme l’avenir des contrôles frontaliers de l’Union européenne.


Autres articles

Précédent : Retour des vols au départ de Lyon